• De l’Underground new-yorkais

    De l’Underground new-yorkais

                                                                                                                            à Dominique Noguez. Pour certains d’entre nous – la génération y joue son rôle – compta l’underground new-yorkais. On pense immédiatement à Warhol, bien sûr, à la Factory (le loft de la 47e Rue), à Edie Sedgwick, au Velvet… On songe aussi au Chelsea Hôtel où tant de figures de « grand format » vécurent ou…

  • De l’anarque

    De l’anarque

    Ne peut être défini l’anarque, concept élaboré par Ernst Jünger, s’il n’est d’abord distingué de l’anarchiste, ce que fit l’auteur allemand à plusieurs reprises, dans ses divers entretiens notamment. Il y a, chez l’anarchiste, une reconnaissance de ce qu’il veut détruire : l’Etat. Rarement seul dans son combat, il s’entoure de compagnons (exemple : la bande à…

  • De la malle aux souvenirs

    De la malle aux souvenirs

    La mémoire, quelle caverne d’Ali-Baba ! Des trésors y sont enfouis, qu’on peut aller quérir, quand bon nous semble, pour le plaisir : souvenirs d’une enfance protégée baignant dans l’insouciance et la sécurité, réminiscences d’une adolescence riche en naïves amitiés et en fraîches amours, retours sur une jeunesse folle de passions exacerbées et d’excès en tous genres…

  • Du Stirnerisme (3)

    Du Stirnerisme (3)

    Sur la libre association. — Certes, c’est avec une fermeté proche de la radicalité que Max Stirner affirme l’unicité de l’individu. Il ne s’est cependant jamais réellement opposé à la nécessité d’une vie sociale, bien au contraire. Il énonce de manière la plus claire ici et là que l’Unique ne peut jamais mieux se révéler…

  • Du Stirnerisme (2)

    Du Stirnerisme (2)

    Sur l’évidence de l’Unique ou la prise de conscience de notre unicité. – Qu’est-ce donc que cet Unique dont parle Stirner ? Qu’est-ce qui définit ses contours ? L’Unique, c’est l’homme qui s’affirme en tant qu’individualité propre, c’est à dire qui affronte sa solitude – inhérente à tout être humain –, mais aussi l’homme qui a affaire…