Blog

  • 111. — De l’Underground

    111. — De l’Underground

    Même si l’on associe l’Underground à New-York, on se doit de préciser qu’il naît véritablement à Paris autour des années 1900. Même les grands mouvements comme le futurisme italien, le suprématisme soviétique ou le mouvement Dada de Zurich arrivent à Paris entre les premières manifestations du Bal Nègre et les débuts du jazz. Ce n’est…

  • 110. — D’un acteur du sacré

    110. — D’un acteur du sacré

    En cela semblable à son confrère Jacques Dufilho, pas de séparation chez Michaël Lonsdale entre la foi (le catholicisme) et la vocation (le théâtre, le cinéma) – il est vrai que, dans les deux cas, foi ou vocation, il s’agit d’appel (« vocare »). Rajoutons à cela une sorte de puissance sereine et une forme de douceur…

  • 109. — De la réalité des choses

    109. — De la réalité des choses

    Le citoyen ordinaire, sans doute à cause de son inculture, est incroyablement naïf et crédule. D’ailleurs, l’oligarchie n’enfile aucun gant pour le traiter avec supériorité et mépris : c’est un « pauvre con » (Sarkozy), un « sans-dents » (Hollande) ; il fait partie de « la France d’en bas » (un premier ministre de Chirac), de la France de « ceux qui ne…

  • 108. — D’un caméléon

    108. — D’un caméléon

    Si une figure des Lettres italiennes fut contestée, c’est bien celle de Curzio Malaparte – né Kurt Sucker en Toscane à la fin du XIXe siècle, d’un père allemand et d’une mère milanaise. C’est que l’auteur de Kaputt et de La peau fut un adepte des sincérités idéologiques successives. Engagé dans les rangs de la…

  • 107. — De l’éphémère et du précaire

    107. — De l’éphémère et du précaire

    Est éphémère ce qui passe. L’éphémère est donc lié au temps. La jeunesse, par exemple, est éphémère ; elle n’a qu’une durée relative (« La jeunesse n’est que le passé en train d’avancer une jambe », écrit Djuna Barnes). Les plaisirs qu’elle offre sont momentanés, ses joies sont passagères ; ses chagrins sont provisoires, ses désespoirs temporaires ; ses rêves…

  • 106. — De quelques éclairants retours

    106. — De quelques éclairants retours

    Le hasard des lectures nous conduit parfois à d’éclairants retours sur le passé, lesquels nous permettent d’engager une réflexion sur des situations tout ce qu’il y a de plus actuelles. Réflexion tout d’abord sur la distinction auteur / écrivain. Se souvient-on, par exemple, que jusqu’au XVIe siècle (hier, donc), c’est le terme « auteur » qui est…

  • 105. — De la passion violente

    105. — De la passion violente

    Dans les années 70, deux films italiens de qualité, l’un de Bernardo Bertolucci, l’autre de Luchino Visconti, marquèrent le paysage culturel. Le premier, Last tango in Paris (1972), dépeint la pathétique descente aux enfers d’un homme qui tente d’oublier son passé. Dans quelques scènes d’anthologie, on voit l’homme brisé exercer son magnétisme sur une jeune…

  • 104. — D’une sombre et lucide perception

    104. — D’une sombre et lucide perception

    « Solitaire, misérable, dangereuse, animale et triste », ainsi Thomas Hobbes voit-il la vie humaine (Le Léviathan). Solitaire. – On naît seul et dans un cri, qui n’est pas vraiment de joie. Déjà la souffrance ? Durant notre vie, l’amour de l’autre nous accompagne, certes, comme, de même, nous accapare un métier (au mieux une vocation). Mais au…

  • 103. — D’une déshérence

    103. — D’une déshérence

    Simon Deluc, Jeanne Sicard, Pierre Viéra, Michel Reynaud… Des noms sur les tombes d’un cimetière oublié, dans l’un de ces villages dépeuplés du milieu des terres. L’herbe pousse dans le domaine des morts et nul ne semble songer à l’ôter. La lourde porte de la petite église toute proche semble fermée à tout jamais. Plus…

  • 102. — De la censure

    102. — De la censure

    A l’évidence, l’on devrait pouvoir s’enrichir de l’opinion contraire à la nôtre, même si elle est parfois difficile à entendre – pire encore à accepter –, même si elle excite nos nerfs et fait parfois monter en nous de dangereuses tensions. Certes, l’opinion opposée peut naître d’une telle indigence de pensée, de culture et de…