Bouquins

  • Espinose - PlusJamaisNullePart

    Plus jamais nulle part

     Éditeur :  Sous ALEXIPHARMAQUE éditions – Collection : Les Narratives  Résumé : Dans l’at­tente d’un ren­dez-vous, peut-être déjà manqué, peut-être sim­p­le­ment dif­fé­ré, Serge Fou­ras­tié pro­mène, déa­m­bule en ville. Le temps per­du de l’at­tente fa­vo­rise l’évo­ca­tion du pas­sé, cet autre temps per­du ; quand les lieux de la déa­m­bu­la­tion, rues, ca­fés, ter­rasses, sont aus­si au­tant de lieux de…

  • Espinose - Distance

    Distances, Mai 2012 – Mai 2015

    Éditeur :   Sous la direction de Daniel Cohen, Orizons, coll. « Littératures », 2017 Résumé : Après Lisières, paru en 2013, voici un deuxième volume de carnets. Dans la suite et la veine du précédent, Raymond Espinose aborde et ses préoccupations littéraires (lecture, écriture) et celles liées au contexte national (effacement de la culture, politique du chaos).…

  • espinose-villa-dampiere

    Villa Dampierre

    Éditeur : Éditions Orizons  Résumé : La vie pourrait être douce à la Villa Dampierre pour Romain Borghèse. L’écrivain poursuivrait son œuvre littéraire en toute quiétude s’il n’y avait son fils, Enzo, instable et incompris…

  • espinose-lisieres

    Lisières, Carnets 2009-2012

    Éditeur : Éditions Orizons Résumé :D’une écriture bien  » frappée  » et d’une saisissante clarté, Raymond Espinose déroule ici le ruban d’une existence où discipline et ascèse, amour de la vie et exaltation de la beauté du monde se lient dans une quête sans concession d’un inatteignable absolu.

  • espinose-pauline

    Pauline ou La courbe du ciel

     Éditeur :  Sous la direction de Daniel Cohen, coll. «Littératures», Orizons, Juillet 2011  Résumé : À travers l’histoire d’un homme de Lettres égoïste et irascible qui accepte mal que sa fille partage l’existence d’ un écrivain de la génération montante, l’auteur brosse le portrait de jeunes femmes libres ou en cours d’émancipation. L’une d’elles, Pauline, que…

  • espinose-libertad

    Libertad

     Éditeur :  Sous la direction de Daniel Cohen, Orizons, coll. « Littératures », 2010  Résumé : Une nouvelle fois, l’auteur fait défiler devant nous une galerie de personnages aux caractères accusés, assoiffés d’indépendance, révoltés par l’injustice ou luttant contre leurs propres contradictions afin que triomphe la liberté. Car le véritable destin de l’homme est d’être libre et, ainsi…

  • vian-espinose

    Boris Vian, Un Poète En Liberté

     Éditeur : Éditions Orizons  Résumé :Il est d’usage d’écrire que la poésie de Boris Vian s’exprime surtout dans ses romans. Ce n’est pas faux. Il n’en demeure pas moins que l’écrivain a signé un certain nombre de poèmes, en vers libres ou rimés. Mince, cette oeuvre poétique l’est, certes, par la quantité de recueils publiés…

  • espinose-dernieres-nouvelles-liberte-1

    Dernières nouvelles de la liberté

     Éditeur :  Monde Libertaire (Le)    Résumé : Avec ce deuxième recueil de nouvelles, Raymond Espinose poursuit son incursion dans un monde glauque où la corruption des notables le dispute à la dérive des laissés-pour-compte et où le combat individuel est entravé par de mystérieuses entités supérieures. Mais en arrière-plan de ces sombres tableaux, toujours une…

  • albert-cossery-espinose

    Albert Cossery, Une éthique de la dérision

     Éditeur :  Sous la direction de Daniel Cohen, coll., «Profils d’un classique», Orizons, 2009  Résumé : C’est une œuvre singulière qu’aura réalisée Albert Cossery. Moins de dix romans au décor identique (l’Orient de l’enfance et de l’adolescence), et des personnages sem-blables qui, au fil des pages, distillent une même philosophie : l’intelligence a été donnée à…

  • espinose-mauvaises-nouvelles-liberte

    Mauvaises nouvelles de la liberté

     Éditeur :  Monde Libertaire (Le)   Résumé :Dans ce vaste supermarché qu’est devenu la planète, les coeurs purs » chantés par Caussimon se font désormais rares : se laisser envoûter par le chant des sirènes, corrompre « pour une poignée de dollars », entraîner par une pensée dominante de plus en plus dévoyée, est plus aisé que d’entrer en résistance…