De l’émancipation

L’émancipation devrait être l’un des objectifs premiers, essentiels, de nos vies bassement terrestres. A l’évidence, peu d’hommes, peu de femmes souhaitent réellement s’émanciper ; plutôt que l’autonomie, une large majorité effectue le choix des fers. Cela commence tôt, d’ailleurs. Il n’est, pour s’en convaincre, qu’à observer ces jeunes gens qui déambulent dans les rues, les yeux rivés sur leur portable, un écouteur dans l’oreille. Déjà esclaves, aliénés.

Quelque chose a disparu, lié à notre condition d’humain communicant. La relation à l’autre prend d’autres formes, même si l’ancienne résiste encore, ici et là. Gageons que les « nouvelles technologies » vont apporter à l’homme et à la femme de nouveaux agréments ; qu’elles deviendront de plus en plus séduisantes, de plus en plus sophistiquées. C’est ainsi que la notion d’effort progressivement s’effacera. L’individu se révélera alors davantage malléable, manipulable. On peut d’ores et déjà, sans grands risques d’erreur, le déclarer en danger.

Post Comment

CAPTCHA *